Rejoignez-nous !

Participez de près ou de loin à Omnibus Nantes !

 

Tarif de la cotisation pour l'année 2018 :

30 €

 

Retrouvez-nous sur les

réseaux sociaux !

 

 

___________________

 

 

Omnibus Nantes,

adhérente au CAPTC

 

 

 

 

 

 

 

 Opération GX 44

 

Le parc d'autobus d'un réseau de transport en commun a une espérance de vie oscillant entre 8 et 15 ans. Un réseau se doit de maintenir son parc au mieux de sa forme pour offrir à sa clientèle des véhicules propres, confortables, fiables et modernes.

 

Après la mise en service du tramway à Nantes en 1985, la SEMITAN (Société d'Economie MIxte des Transports publics de l'Agglomération Nantaise) se devait de renouveler très rapidement près de 150 autobus dont la moyenne d'âge atteignait 9 ans. Jusqu'à présent, les responsables ne disposaient que de 2 solutions pour renouveler le matériel : l'achat de véhicules neufs ou d'occasions, alors que seul l'état de la carrosserie justifiait ce changement.
La SEMITAN a donc inventé en 1986 une 3ème solution : le bus recyclé !

Cette opération baptisée GX 44 (GX comme la gamme Heuliez et 44 pour le numéro minéralogique de la Loire-Atlantique) a débutée en 1986 et s'est achevé en 1991 pour l'ensemble de la production à l'exception d'un dernier GX 44 qui sera livré au réseau de Cholet en 1992. Elle avait pour but de renouveller le parc de véhicules standards pour un coût très nettement inférieur aux autres alternatives et dans un délai relativement court.

 

                   

 

En 1986, la SEMITAN a réalisé un prototype avec la collaboration des usines Heuliez Bus qui semblaient toutes désignées pour participer à cette opération. En effet depuis les années 60, Nantes travaille beaucoup avec Heuliez, d'abord pour la modification des autobus Chausson, puis avec l'achat massif d'autobus O 305 et O 305 G. De plus, la proximité géographique et le contexte de l'emploi régional ont également joués un rôle dans le choix d'Heuliez.

 

 

 Petite histoire du protoype

Le 19 décembre 1975, l'autobus Heuliez O 305 n°541 était livré à la CNTC (l'ancêtre de la SEMITAN).
Le 6 Mars 1986, il est conduit aux usines Heuliez après avoir été décarrossé dans les ateliers SEMITAN de Dalby. Ce véhicule fit son retour avec une nouvelle carrosserie de type GX 107 le 6 Août 1986 et fut présenté aux élus pour permettre la validation de l'opération. Il était équipé au départ de girouettes à film et du self-service.

En Juin 1996, le 541 fit l'objet d'une décoration sur le thème des transports du futur dans le cadre de l'exposition "Les Transports publics nantais de 1875 à l'an 2000". Les étudiants de l'école d'architecture de Nantes, ainsi que François Schuiten (déssinateur belge) ont réalisés cette fresque qui se balade dans les rues depuis.

Après avoir validé l'opération aussi bien d'un point de vue technique que financier, la production en série débuta en 1987.

 

 

 Le recarrossage du O 305 en GX 44

Cette opération unique comprend 4 phases :
- le décarrossage,
- l'adaptation de la nouvelle structure,
- l'habillage,
- les finitions.

 

Le décarrossage :
Première partie d'un long processus, elle est réalisée dans les ateliers de la SEMITAN à Dalby par un personnel plus habitué à réparer qu'à détruire un bus.
Le décarrossage consiste à déposer tous les éléments internes et externes : les glaces, panneaux, sièges, cadres, girouettes de destination, colonnes de maintien... Dans un deuxième temps, il faut procéder à la découpe du pavillon, des structures latérales et du plancher. A l'issu de cette première étape, il ne reste plus que le chassis, ainsi que des organes mécaniques, des faisceaux électriques, la boite de vitesse, le moteur, mais également des pédales du poste de conduite et le volant.

 

Sur la grande traverse présente dans le capot moteur, le numéro de parc du véhicule est gravé, accompagné des initiales des deux opérateurs ayant participé au décarossage du bus :

 

                   

 

L'adaptation de la nouvelle structure :
Le chassis est ensuite entièrement remis en état, par la réparation ou le remplacement des parties dégradées, et est protégé par un traitement particulier contre la corrosion. Puis il est rallongé de 19 cm à chacune de ses extrémités pour pouvoir recevoir la carrosserie du GX 107. Grâce à ce rallongement, l'implantation de certains organes mécaniques a pu être modifiée pour permettre un entretien beaucoup plus simple et rapide. Des modifications sont également opérées pour permettre l'implantation du nouveau poste de conduite.

 

         

Mercedes O 305 n° 501

 

A l'issu de cette opération, les techniciens d'Heuliez Bus réceptionnent dans les ateliers de Dalby les châssis remis en état, et les acheminent par la route vers l'usine de Rorthais dans les Deux-Sèvres. Ils sont ensuite mis sur la chaine de montage des GX 107, et l'opération se poursuit.

 

L'habillage :
Une fois mis en chaine avec les autres GX 107, les futurs GX 44 recoivent leur nouvelle structure et le nouveau plancher. Ensuite le montage reste classique avec la pose des panneaux, du pavillon, des faces avant et arrière. Une nouvelle protection anti-corrosion, est appliquée au châssis en lui projetant un produit spécifique : l'andoprène.

 

La finition :
Voici donc la dernière étape avec le carrossage du nouveau véhicule aux couleurs de la TAN. Il ne reste donc plus qu'à implanter les nouveaux sièges (anti-vandalisme), les colonnes de maitien (qui ne possèdent plus de mains courantes car trop coûteuses en entretien et inesthétique), le poste de conduite, le pare-brise et les baies, et les nouvelles girouettes électroniques.

 

Heuliez GX 44 n° 596

 

         

Heuliez O305 n°652

 

Le GX 44 est le fruit d'une étroite collaboration entre les techniciens de la SEMITAN et ceux d'Heuliez Bus, ce qui a permis d'apporter beaucoup de modifications concernant son aménagement, comme :
- l'adoption d'un dispositif permettant le démontage du radiateur latéralement, alors qu'auparavant cette opération nécessitait un pont élévateur,
- la mise en place d'un nouveau tableau électrique avec un cablage plus résistant,
- la protection du circuit d'air par un dessicateur,
- le nouvel aménagement intérieur, avec les 27 sièges anti-vandalisme, une plate-forme centrale, des colonnes de maintien et des barres horizontales de maintien surbaissées permettant la suppression des mains courantes,
- l'aménagement du poste de conduite et de perception,
- l'affichage du numéro de ligne et de la destination à l'aide de girouettes électronique de grande dimension à l'avant, sur le côté, et à l'arrière.

 

    

Heuliez GX 44 n°567 et 631

 

    

Heuliez GX 44 n°515 et moteur du 516

 

 

Cette opération à grande échelle puisque 179 GX 44 ont été produits pour Nantes (SEMITAN + CTA), et 10 autres pour d'autres réseaux, à permis à la SEMITAN d'harmoniser très rapidement son parc de bus avec l'image du nouveau tramway pour un coût moindre par rapport à l'achat de véhicules neufs. En effet chaque GX 44 aura coûté environ 700.000 F (soit 106.714 Euros), permettant ainsi l'économie d'environ 65 millions de Francs (environ 10 millions d'Euros). La durée de vie des véhicules est passée ainsi de 12 ans à 20-25 ans.

 

Les GX 44 de la SEMITAN (par numéro de parc) :

 

503, 505 à 540 ex Mercedes O 305 (2 portes)
541 à 572 et 598 à 633 ex Heuliez O 305 (2 portes)
573 à 597 ex Heuliez O 305 (3 portes)
653 à 697 ex Mercedes et Heuliez O 305 (2 portes) de Brest, Lorient et Valence
 

 

Les autres GX 44 (par numéro de parc) :

 

Cholet (Cholet Bus)

25 à 28

Nantes (CTA)

9250 à 9253

 

    

Heuliez GX 44 n°9251 de la CTA

 

Dans les GX 44 produits pour CTA on remarquera la présence d'une girouette à film à l'avant et sur le côté, et l'absence de celle-ci à l'arrière. Autre différence visible de l'intérieur, les sièges qui ne sont pas anti-vandalisme, et la position haute des deux rangées de sièges situées de part et d'autre du passage de roues arrières.

 

Heuliez GX 44 n°628 et 676

 

 

Pour mener à bien cette opération, la SEMITAN a du acquérir des chassis de Mercedes O 305 ou Heuliez O 305 auprès d'autres réseaux au prix de 30.000 F chacun. Ce qui permis d'assurer le service normalement pendant que quelques véhicules étaient immobilisés pour transformation, mais aussi pour pouvoir réformer les derniers Saviem SC 10 U encore en service.

 

Nantes (SEMITAN)
175 bus
Nantes (CTA)
4 bus
Cholet Bus
4 bus
SAVAC
5 bus
Montpellier (Transports Bourrier)
1 bus
TOTAL

189 bus

 

 

    

Heuliez GX 44 de Montpellier (à gauche) et Cholet (ici revendu à Rodez)

 

Aujoud'hui il ne reste quasiment plus de GX 44 dans les rues. Les dernières unités en circulation sont chez les affrétés. A la SEMITAN, il ne reste que quelques bus, destinés au patrimoine ou à la formation de conducteurs.

Cependant, une bonne poignée est partie à l'étranger pour une nouvelle carrière...

 

Un opération unique qui a pu être réalisé grâce à l'esprit d'innovation de la SEMITAN, au savoir-faire exceptionnel de ses techniciens, à des véhicules robustes (chassis Mercedes O 305), et une implication d'un grand constructeur (Heuliez).

 

    

Heuliez GX 44 n°513

(décoré par un graff pour les 20 ans de la SEMITAN en 1999)

 

Ces GX 44 sont facilement reconnaissables ! Pour les spécialistes, vous pourrez constater que les plaques d'immatriculation des GX 44 sont assez anciennes, ce qui est normal, car le chassis est toujours le même (numéro de chassis d'origine).

 

Les années 2000 marquent une série de modifications sur le parc. En effet, entre ceux qui sont vendus chez les affrétés, à l'étranger, ou bien détruits, quelques véhicules du parc SEMITAN sont renumérotés suite à l'arrivée des bus nouvelle génération (GX 317 GNV) : la lettre X remplace le 5 pour éviter les doublons dans les numéros.

 

Heuliez GX 44 n°503

 

"Le GX 44, un bus nantais, construit par des nantais, pour des nantais."

 

 

<<< Page précedente

Contacter Omnibus Nantes

Omnibus Nantes 2010 - 2018

©  Tous droits réservés