Rejoignez-nous !

Participez de près ou de loin à Omnibus Nantes !

 

Tarif de la cotisation pour l'année 2018 :

30 €

 

Retrouvez-nous sur les

réseaux sociaux !

 

 

___________________

 

 

Omnibus Nantes,

adhérente au CAPTC

 

 

 

 

 

 

 

 Heuliez O305 G

 

 

 Présentation du véhicule


Le bus Heuliez Mercedes O305 G (aussi connu sous la dénomination Mercedes O305 G HLZ), est un bus à moteur pousseur avec mécanique Mercedes-Benz, mais francisé et carrossé par Heuliez Bus. Il a équipé plusieurs grands réseaux français dès la fin des années 1970, notamment Poitiers, Grenoble, Valenciennes, Angers, Bordeaux, et Marseille.

Fin des années 1970, après les Setra SG180 M, la STAN, société alors organisatrice du réseau de bus de l'agglomération de Nantes, décide de commander cette fois du matériel articulé issu des bus standards déjà en service en majorité. Le choix se porte tout naturellement vers de rutilants autobus Heuliez Mercedes O305 G. Commence, dès 1978, la folle épopée d'un bus indétrônable, champion reconnu de la fiabilité, et d'une souplesse de conduite qui pourrait encore rivaliser face aux véhicules les plus modernes.

Afin de compléter le parc de bus articulés qui comporte déjà dix-huit Setra SG180 M, le réseau de transports urbains nantais d'alors, a STAN (Société de Transport de l'Agglomération Nantaise) choisit le O305 G de Mercedes-Benz dans sa version francisée, appelée Heuliez Mercedes O305 G. Ce choix est logique car en 1978, le réseau compte une majorité de bus standards Mercedes O305 et Heuliez Mercedes O305.

Les six premiers O305 G sont mis en service en 1978 (bus 751 à 756). Les bus sont en livrée bleue, orange et blanche ; ils sont équipés de girouettes à film unique comportant simultanément le numéro de ligne et la destination. A l'intérieur les places assises sont privilégiées avec des sièges de type Colorado. Le premier bus de la série à circuler est le 753, en Août 1978.

Deux ans après, quatre nouveaux O305 G sont à leur tour mis en circulation (bus 757 à 760). De 1982 à 1983, trente-six nouvelles unités arrivent peu à peu. A la rentrée 1983 le parc de bus de la SEMITAN compte quarante-six Heuliez Mercedes O305 G (bus 751 à 796) aux couleurs verte, orange et blanche, et exploités sur les lignes 11, 32, 34, 40 et 41 : les bus sont donc répartis entre les dépôts de Trentemoult et de Saint Herblain.

En 1985, avec la réorganisation du nouveau réseau TAN dûe à la mise en service de la première ligne de tramway, les bus O305 G quittent la ligne 11 : ils y sont remplacés par des bus standards Heuliez Mercedes O305. Les lignes 42 et 43 reçoivent désormais les O305 G délaissés par la ligne 11. Aussi, en 1987, l'arrivée en masse des bus GX 187 sur les lignes 40 et 41 attribuera une nouvelle affectation aux O305 G qui changent de ligne et vont petit à petit officier sur les services des lignes 26 et 28. Nous sommes alors en 1987 : la série de bus 751 à 770 est affectée au dépôt de Trentemoult, et celle des bus 771 à 796 est affectée au dépôt de Saint Herblain.

En 1991, "l'homogénéité" est d'actualité. La TAN, en rénovant une partie du parc des O305 G, souhaite n'avoir qu'une seule identité visuelle : la livrée du Tramway Alsthom T.F.S., des Heuliez GX 44 et GX 187, c'est-à-dire le blanc à bandes vertes avec le bas de caisse anthracite ; mais aussi un nouvel aménagement intérieur, avec une sellerie anti-vandalisme, et des girouettes à pastilles Hanover. Enfin, le poste de conduite est repensé. Bien entendu, les bus traités sont reliés en temps réel au PCC grâce au SAE. Le bus Heuliez Mercedes O305 G numéro 761 sert de "prototype" en vue de l’opération de rénovation lourde.

Cette opération est approuvée et les bus 761, et 777 à 796 seront rénovés entre 1991 et 1994. Les O305 G rénovés sont rebaptisés O305 GR. Ils sont tous regroupés au sein du parc du dépôt de Trentemoult et sont affectés aux lignes 26, 28, 29, 32, 33 (ligne provisoire de 1991 à 1992), 34, 42, 43, 52 et 53 ; cependant ils sont aussi amenés à effectuer du Bus Relais Tram de façon provisoire sur la ligne 2.

La série 763 à 776, initialement prévue dans le programme de rénovation, ne subira qu'une petite cure de jeunesse avec l'adoption de la nouvelle livrée.

Par la suite, les O 305 G les plus âgés, c’est-à-dire la série 751 à 760, partiront peu à peu vers le dépôt du Pré Gauchet pour la ligne 70 ou officieront sur des renforts scolaires du sud-loire, ne laissant possible que quelques rares apparitions sur les lignes régulières.

En 1997, le parc de O 305 G ne sera plus composé que de quarante-quatre bus : vendu à Cholet, le 755 est le premier à quitter le réseau, alors que le 777, engagé sur une déviation de la ligne 26, est victime d'une spectaculaire collision avec un train TER à Saint-Sébastien. Heureusement il n'aura fait aucune victime. Le bus, quant à lui, est irrécupérable, les dégâts étant trop importants. Triste destin pour le 777, dernier bus de la série rénové, en 1994. Entre temps, quelques bus O 305 G circuleront parfois sur les services partiels de la ligne 99 « Pirmil <> La Montagne », exploités par la SEMITAN.

Entre 1998 et 2002, les bus les plus anciens sont loués aux affrétés, successivement (ou par tranche de deux bus) les 767, 768, 771, 773, 778 chez les Voyages Brounais, le 769 chez la CTA, les 776 et 779 chez Chantreau, puis réformés tour à tour. Pendant ce temps-là, la série 751 à 754 et 757 à 760 est peu à peu déclassée après des derniers services sur la ligne 70 ainsi que sur les renforts scolaires des lignes 85 et 92. Le 762 ne sera pas épargnée et sa réforme survient en 1999 : il est à noter que le bus 762 avait gardé la livrée verte, orange et blanche ! Ce bus s'était d'ailleurs permis de rouler en service régulier sur la ligne 43 peu avant sa réforme...

Entre 2000 et 2002 tous les O305 G non rénovés cesseront leur circulation : les derniers arrêtés seront les 763, 764, 765, 766, 773 et 776. Ils seront détruits peu avant l'été 2004, sauf le 776 qui a été détruit fin 2002. Une petite anecdote mentionne que le bus 776, équipé de girouettes à film, avait une pléthore de numéros de lignes (avec entre autres les lignes 26, 27, 28, 29, 32, 42, 43, 54, 55, 74, 94) et aussi une dizaine de mètres de film de destination dont celles de la ligne 91, sur laquelle aucun O305 G ne circulera jamais !

Durant les derniers mois de l'année 2000 et les premiers de 2001, afin de pallier l'absence de renforts sur la ligne 2 de tramway, un circuit Campus Relais Bus est crée, avec un itinéraire qui va évoluer au fil des semaines. Des O 305 GR circulent sur ce circuit.

En 2003, les O305 GR (rénovés) circulent encore sur le réseau TAN, mais l'accès au bus en libre-service a laissé place à la montée par l'avant. Le bus 761 s'offre le luxe de circuler en service régulier sur les lignes 72 et 92, le bus 778 effectue en location chez les Voyages Brounais le long renfort "Savarières - Le Pellerin" de la ligne 99, le 779 roule en régulier sur la ligne 94 « Pirmil <> Sorinières », et la série 780 à 796 est encore en service sur les lignes 29, 36, 42, 43 et 52. Le 785 aura le mérite cette même année d'être le dernier bus Heuliez Mercedes O305 GR de l'histoire à parcourir la ligne 32 ! Mais les derniers voyages auront lieu en Juin 2003 pour la plupart des bus malgré l'abandon prématuré en cours d'année des bus 786 et 791 à cause de soucis mécaniques. A noter : le 791 a circulé pour la dernière fois sur le réseau TAN sur la ligne 43, et les 783 et 794 ont emporté leurs derniers clients nantais sur la ligne 42. En effet, les nouveaux bus articulés Volvo 7000 A GNV pensent mettre un terme définitif à l'histoire des O 305 GR à Nantes. Mais l'histoire n'est pas encore finie...

La plate-forme des anciens abattoirs de Rezé accueille les bus de la SEMITAN déclassés. Les Heuliez Mercedes O 305 GR s'y retrouvent dès Juillet 2003 en attente de possibles reventes ou d'expéditions vers la casse. Pourtant, un bus va revenir sur le réseau TAN. Entre novembre 2003 et janvier 2004, le bus n°790 est remis en service provisoirement pour pallier l'absence des Heuliez GX 187 partis en rénovation : il reviendra en service commercial sur les lignes 43 et 52 ainsi qu'un renfort scolaire des lignes 28 et 88. Sa dernière circulation a eu lieu le vendredi 30 janvier, clap de fin des O305 GR sur le réseau nantais.

En 2004, quatre Heuliez O305 GR partent vers un autre réseau dénommé "TAN", mais c'est à Niort, dans les Deux-Sèvres, que les bus 783, 787, 792 et  796 entament en Avril 2004 une deuxième carrière, pour des services scolaires et même une apparition simultanée des quatre bus trois années de suite à la Foire Exposition niortaise de Mai. Cette même année les bus 779, 791, 793, et 795 prennent le large vers Cuba. Enfin, le valeureux bus 790 est vendu avec des Heuliez GX 44 à un cascadeur. Tous les autres bus de la série finirent à la casse et le dernier O 305 GR à quitter Nantes est le 761, à la fin de l'année 2005, pour être à son tour, ferraillé, après avoir un temps pressenti pour être sauvegardé en tant que véhicule de musée.

Le bus Heuliez Mercedes O 305 G a marqué l'histoire des transports urbains de Nantes, tout comme dans les villes de France dans lesquelles il a silloné les routes. Ce bus est reconnu pour sa fiabilité : pour preuve, les louanges des conducteurs à son égard. Le livre "Nantes, une ville et ses transports, de 1879 à nos jours..." mentionnait même, et à juste titre, que le O 305 G est "un matériel jugé exemplaire".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Fiche signalétique


Généralités

Longueur

Largeur

Hauteur

17,335 m

2,500 m

3,000 m

 

Technique

Châssis

Moteur

Réservoir

Boîte de Vitesse

PV

PTAC

Mercedes O 305 G

Mercedes OM 407 h

NC

NC

NC

NC

 

Equipements

Série

Portes

Capacité voyageurs

Sellerie

Girouettes

751 à 760,
762 à 776

3 portes pneumatiques à vantaux

155 places dont 36 assises

Compin B2000

Films de couleur à commande manuelle

761, 777 à 796

3 portes pneumatiques à vantaux

155 places dont 36 assises

Compin B3000

Hanover à pastilles

 

Chronologie de rénovation

Année de rénovation

Série

1990

761 (véhicule prototype pour la rénovation)

1991

795 et 796

1992

787 à 794

1993

781 à 786

1994

777 à 780

 

 

 Photothèque

 

 

<<< Page précedente

Contacter Omnibus Nantes

Omnibus Nantes 2010 - 2018

©  Tous droits réservés